Dossier : Préparer les Vacances
Vivre en Aidant - Préparer les Vacances

Que vous partiez avec votre parent ou sans lui... Que vous alliez au bord de la mer ou à la montagne... Voici les conseils et recommandations de professionnels de l'accompagnement (médecins, psychologues, animateurs) pour que cette période soit une réussite, autant pour vous, l'aidant que pour l'aidé.

14 résultats

Sommaire

  • Vacances : grand-père avec ses petits-enfants

    Anticiper les vacances

    Que vous partiez avec votre parent ou sans lui... Que vous alliez au bord de la mer ou à la montagne... Voici les conseils et recommandations de professionnels de l'accompagnement (médecins, psychologues, animateurs) pour que cette période soit une réussite, autant pour vous que pour votre proche.

Vous partez sans votre proche

  • Homme en train de pêcher

    Comment éviter à votre parent la solitude de l'été

    Que vous partiez en vacances quelques jours ou que vos absences soient plus fréquentes, il existe des solutions pour éviter à votre proche le sentiment d’isolement. Voici quelques pistes de réflexions et des solutions pratiques pour trouver des occasions pour renforcer ou créer des liens sociaux.
  • Vacances : grand-père avec sa petite fille

    Vacances : Quand la famille s'organise

    Cette année vous partez en vacances de votre côté et c’est la famille qui accueillera votre proche dépendant. Solution séduisante, lorsqu’elle est possible. Quels en sont les avantages et les inconvénients ?
  • Accueil en institution : 2 femmes âgées et une aide soignante

    Vacances : l’accueil temporaire en institution

    Lorsque le maintien à domicile est rendu problématique par l’état de santé et le niveau de dépendance de votre proche, il est toujours possible de réfléchir à des solutions d’accueil temporaire, dont celui en institution notamment.
  • Vacances : grand mère en fauteuil roulant et ses petites-filles

    Vacances : L'accueil familial temporaire

    Lorsque le maintien à domicile est rendu problématique par l’état de santé et le niveau de dépendance de votre proche, il est toujours possible de réfléchir à des solutions d’accueil temporaire, dont celui en institution notamment.
  • Vacances : femme âgée avec une aide soignante

    Vacances : Mon parent reste chez lui

    Vous vous absentez seulement quelques jours et votre proche souhaite rester chez lui, ou est trop fragile pour être transporté. Comment s’organiser ? Qui pourra passer le voir ? Quels types de services ou d’aide peuvent lui être proposés ?

Vous partez ensemble

  • Vacances : famille à la plage

    Vacances avec votre proche : les séjours de répit

    Pas facile de partir en vacances avec un parent souffrant d’une maladie invalidante. Pour que cette parenthèse soit un vrai moment de repos pour tous les deux, il existe désormais des séjours « aidants-aidés », mis en place par divers organismes.

Quelques conseils

  • Apprécier les vacances : couple à vélo

    3 bonnes raisons d'apprécier les vacances de votre parent

    Accompagner un proche demande beaucoup d'énergie, de disponibilité, d'écoute … dans une vie déjà fort occupée par ailleurs. Les vacances vous offrent une opportunité de lever les contraintes et les impératifs qui pèsent sur vous pendant l'année. La coupure, voulue par vous ou par votre proche, est une chance pour créer ou recréer un espace à vous partager : des choses à échanger, d'autres à projeter, des habitudes de vie à aménager ou modifier ; bref un moyen pour renouer ou enrichir le dialogue !
  • Alimentation : barbecue de famille en été

    L'alimentation en été, quels problèmes ?

    Le changement de régime est toujours problématique, même pour un adulte en pleine forme. La personne âgée réagit plus lentement et plus difficilement aux changements. Comme toute personne fragilisée, elle a une sensibilité accrue aux problèmes liés à la digestion et au transit intestinal.
  • Soleil : trois personnes bain de soleil

    Le soleil : bénéficiez de ses bienfaits

    Profitez du soleil, suivez le proverbe « Là où entre le soleil, le médecin n'entre pas ! ». Encouragez votre parent, aussi peu marche-t-il, aussi frileux soit-il, à prendre le soleil dès qu'il se montre : c'est le moment de rencontrer du monde au square, de s'amuser de la jeunesse, de s'émerveiller des prouesses de la nature, d'oublier ses douleurs et ses contrariétés. Le soleil aide, lui aussi, à maintenir les rythmes de la vie.